Le compte courant au nom de l’entreprise sera l’élément important accompagnant toute la vie de l’entreprise, facilitant la gestion de trésorerie et la tenue d’une comptabilité.

Vous êtes artisan, commerçant, profession libérale ou industriel et avez fait le choix de la SARL comme statut de votre entreprise. Constituée de 2 associés minimum, la société à responsabilité limitée permet un faible apport en capital, et, de par sa dénomination, limite la responsabilité des associés au montant de l’apport de chacun d’eux.

Après avoir rédigé les statuts, effectués les démarches d’immatriculation de votre entreprise au registre du commerce, et fait paraître l’avis de constitution de la société, vous pouvez commencer votre activité.

Toutefois, avant de déclarer votre chiffre d’affaires aux services fiscaux, et d’opter pour le régime de l’impôt sur les sociétés, ou, sous certaines conditions le choix de l’imposition sur le revenu, il vous faut choisir une banque qui abritera les comptes de la société.

Pourquoi ouvrir un compte bancaire pour votre activité professionnelle ?

Tout d’abord parce que l’ouverture d’un compte bancaire professionnel est obligatoire pour une SARL. L’ouverture d’un compte bancaire est également obligatoire pour d’autres types d’entreprise comme la SAS, l’EURL, ou la SA.

Le compte courant au nom de l’entreprise sera l’élément important accompagnant toute la vie de l’entreprise, facilitant la gestion de trésorerie et la tenue d’une comptabilité.

Des offres bancaires existent pour les comptes professionnels, auprès des banques traditionnelles, mais également des banques en ligne. Une simple recherche sur internet vous dirigera vers les offres proposées par ces banques aux professionnels.

A lire :   Pourquoi choisir la SARL comme statut d’entreprise ?

Quelle différence entre un compte bancaire particulier et un compte bancaire professionnel ?

Outre les avantages de paiement des comptes bancaires classiques (carte de crédit, carnet de chèques, suivi en ligne, …), les banques offrent aux professionnels des services spécialement adaptés à l’activité de leur entreprise.

Le coût d’un compte bancaire professionnel est plus élevé qu’un compte bancaire individuel, les banques proposant des prestations et services adaptés aux besoins des sociétés, il ne faut donc pas négliger de comparer leurs offres.

Les critères pour le bon choix d’un compte bancaire professionnel

Tout d’abord, la facilité de gestion des dépenses et des recettes, comprenant des avantages au niveau de la trésorerie avec un découvert autorisé, mais aussi la possibilité de nomination de co-titulaires et de mandataires, bénéficiant d’une procuration pour la gestion quotidienne du compte bancaire de l’entreprise.

Autre critère, la gestion des impayés facilitant la trésorerie de l’entreprise concernée. Un troisième critère concerne la possibilité de remettre des chèques et de retirer de l’argent liquide, mais aussi d’acquérir un TPE (Terminal de Paiement Électronique). Quatrième critère, l’accompagnement par un conseiller financier dédié, valable pour les banques traditionnelles. Et enfin, des avantages en matière de crédit, afin d’accompagner le développement de l’entreprise.

Banque traditionnelle, banque en ligne ou néo-banque ?

Une banque traditionnelle, est une banque avec une agence bancaire ayant pignon sur rue. Un conseiller nominatif est souvent dédié. La plupart des banques proposent des offres aux professionnels qui choisissent d’héberger le compte bancaire de leur entreprise au sein d’une de leur agence. Même si des opérations peuvent s’effectuer au sein de l’agence bancaire, un suivi et des opérations en ligne sont également possibles.

A lire :   Guide sur les différences entre une SARL et une SAS

Une banque en ligne a la particularité de ne pas posséder d’agence bancaire. Les opérations se font en ligne de manière numérique. Elles possèdent tout comme les banques traditionnelles, des offres adaptées aux entreprises, avec des solutions numériques pour les opérations bancaires. Certaines banques en ligne proposent le dépôt de chèques en agences bancaires.

Une néobanque est une banque sans licence bancaire. Elle ne pourra proposer, comme les agences bancaires traditionnelles et les banques en ligne, une gamme complète de prestations et services bancaires. Par exemple, elle ne pourra vous proposer l’utilisation d’un chéquier.

En tout état de cause, quel que soit le choix de la banque, il est conseillé d’effectuer des comparaisons non seulement tarifaires (coût de l’abonnement mensuel), mais également des comparaisons au niveau de l’étendue de l’offre de prestations et services proposée aux entreprises en matière de compte professionnel.

Quels documents pour l’ouverture d’un compte professionnel ?

Des documents devront être présentés à la banque lors de l’ouverture, bien entendu, un exemplaire des statuts, mais aussi un justificatif d’activité professionnelle, et aussi un justificatif de l’identité du représentant de la société, ainsi qu’un justificatif de domiciliation de l’entreprise.

Comment faire si la banque refuse l’ouverture d’un compte professionnel ?

Il existe une procédure, le droit au compte, à effectuer directement auprès de la Banque de France, laquelle désignera un établissement bancaire qui hébergera le compte professionnel de l’entreprise.

Une entreprise SARL a l’obligation d’avoir un compte bancaire professionnel. Des critères, comme par exemple les facilités de trésorerie, guideront le choix parmi toutes les offres des banques pour s’adapter aux besoins de l’entreprise.

A lire :   Tout savoir sur la cession des parts d'une SARL

A lire aussi :

Laissez un commentaire